Hypertension Artérielle



Hypertension



L'hypertension artérielle est définie par l'augmentation de la pression du sang dans les artères. Cette pression est nécessaire pour que le sang irrigue correctement les organes et permette leur fonctionnement.

L'hypertension artérielle est définie par l'augmentation de la pression du sang dans les artères.

DIX COMMANDEMENTS
POUR REDUIRE SON HYPERTENSION                 NUTRITION                 



De quoi s'agit-il ?



Cette pression est nécessaire pour que le sang irrigue correctement les organes et permette leur fonctionnement.

Plus la pression artérielle est élevée plus le risque de développer une maladie cardiovasculaire augmente. Avec d'autres facteurs, elle favorise le dépôt de cholestérol dans la paroi de l'artère : l'athérosclérose.

Les autres facteurs de risque cardio-vasculaire sont : le tabac, l'excès de cholestérol, le diabète.

L'hypertension artérielle est définie lorsque la pression artérielle est supérieure à 140/90 millimètres de mercure.

Le premier chiffre est la pression artérielle systolique au moment où le cœur expulse le sang vers les organes, le deuxième chiffre est la pression artérielle diastolique au moment où le coeur se remplit.

En général quand vous avez une pression artérielle égale à 140/90 millimètres de mercure votre médecin vous dit que vous avez 14/9 de "tension" car il exprime la pression artérielle en centimètres de mercure.

Selon les chiffres de la tension, il existe des grades différents : hypertension sévère, modérée...


Quelles en sont les causes ?



Dans la très grande majorité des cas (plus de 95 fois sur 100), on ne retrouve pas de cause : c'est l'hypertension artérielle essentielle.

Elle est souvent retrouvée chez d'autres membres de la famille.

Rarement l'hypertension artérielle est due à une cause rénale (rétrécissement d'une artère rénale ou maladie du rein) ou à une cause hormonale (anomalies hormonales des glandes surrénales, de la thyroïde).

L'hypertension artérielle peut aussi être secondaire à un syndrome d'apnée du sommeil, ou peut survenir chez la femme enceinte.

Certains médicaments peuvent provoquer ou aggraver une hypertension artérielle : pilule contraceptive, corticoïdes, anti-inflammatoires, de même que la consommation très importante de réglisse.


Comment prévenir son apparition ?


Pour l'instant on ne peut pas prévenir l'apparition de l'hypertension artérielle.

Lorsqu'on fait partie d'une famille d'hypertendus, il est recommandé d'avoir une alimentation peu salée car chez la majorité des sujets le sel favorise le développement de l'hypertension artérielle.


Dix conseil pour réduire son hypertention


Que devez vous faire ?


Vous devez observer une bonne hygiène de vie (arrêt du tabac, alcool à dose modérée, régime peu salé, peu gras, poids optimal, exercice physique) et traiter vos facteurs de risque cardiovasculaire si vous en avez.

Vous devez prendre chaque jour votre traitement anti-hypertenseur et ne pas l'arrêter même si votre pression artérielle est normale.

En effet, celle-ci reviendrait à son niveau initial en cas d'arrêt du traitement. Vous devez consulter votre médecin devant tout signe nouveau qui vous semble anormal.

Vous devez surtout prendre conscience que l'hypertension artérielle est le plus souvent une maladie qui ne donne aucun symptôme, et que vous devez vous traiter même si vous ne ressentez absolument rien d'anormal.

Le traitement de l'hypertension artérielle est un traitement de prévention qui va vous protéger des complications de l'hypertension artérielle qui surviennent des mois ou des années après le diagnostic et peuvent être très invalidantes voire mortelles (accident cérébral, infarctus du myocarde).

Dix commandement nutrition




Dix conseil pour réduire son hypertention


Augmenter sa consommation de potassium, se contrôler soi-même, mieux dormir... Voici dix conseils pour faire baisser son hypertension artérielle et les risques d'infarctus ou d'AVC qui vont avec !

1. Vérifiez vous-même votre tension

Au-dessus de 14/8, la tension est trop élevée. Mais la tension artérielle est instable dans le temps selon vos activités physiques, votre état émotionnel et le moment de la journée. L'auto-mesure tensionnelle (surveillance de la tension par vous-même) est aujourd'hui fortement conseillée. Cette prise de tension à domicile par un appareil à tension aidera le médecin à adapter au mieux votre traitement.

2. Mangez équilibré

Plusieurs études ont confirmé l'intérêt de réduire sa consommation de sel mais aussi de manger des fruits, des légumes, des viandes blanches, des céréales complètes, du poisson et des noix. En revanche l'excès de viande rouge, de sucreries, de boissons sucrées, et d'aliments riches en graisses animales augmente le risque de souffrir d'hypertension artérielle.

3. Ne fumez pas

Fumer ou subir un tabagisme passif accroît le risque d'hypertension artérielle. La nicotine en effet contracte les petites artères vaisseaux dans les secondes qui suivent la première bouffée de cigarette. Elle augmente parfois de 2 points le chiffre tensionnel tout le temps de l'inhalation de la fumée et plusieurs dizaines de minutes après. Se sevrer du tabac est donc une priorité si vous souffrez d'hypertension.

4. Contrôlez votre poids

Si vous souffrez de surcharge pondérale, perdre quelques kilos réduira vos risques d'être hypertendu. Ces kilos en moins diminueront aussi vos chiffres tensionnels et le nombre de médicaments à prendre si vous êtes déjà hypertendu. Il n'est pas nécessaire de perdre beaucoup de poids pour réduire sa tension sauf si vous êtes obèse, mais trois ou quatre kilos en moins peuvent faire la différence.

5. Buvez de l'alcool avec modération

Un à deux verres d'alcool par jour pour les femmes et trois maximum pour les hommes sont considérés comme protecteurs pour le cœur et les artères. En revanche au-delà, la tension peut monter d'un ou deux points, peu après la prise excessive d'alcool. La prise régulière d'alcool en excès est source d'hypertension chronique difficile à traiter car l'alcool interfère avec les traitements médicamenteux contre l'hypertension.

6. Réduisez votre consommation de sel

C'est connu, trop de sodium favorise la survenue d'hypertension. Le sodium, c'est le sel de table (pas de salière à table) mais c'est aussi le sel caché dans les conserves, les pâtés, le fromage type camembert, la moutarde, les gâteaux secs...

7. Augmentez vos apports en potassium

Le potassium, on en trouve dans les bananes, le brocoli, les asperges, les épinards et les légumineuses. Selon de récentes études, une consommation accrue de potassium favoriserait une baisse de la tension artérielle mais réduirait aussi le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC).

8. Dormez suffisamment

Les nuits écourtées à répétition par trop de travail ou trop de sorties nocturnes contribuent à accroître la dette en sommeil et le risque d'hypertension. Les besoins en sommeil sont variables d'une personne à l'autre et d'un âge à l'autre mais globalement, il faut compter au moins 7 à 8 heures de sommeil en moyenne pour couvrir vos besoins en sommeil.

9. Prenez régulièrement vos médicaments

Si votre hypertension nécessite un traitement médicamenteux, il faut le prendre assidûment. En effet la prise irrégulière des médicaments est la première cause d'inefficacité du traitement de l'hypertension. Elle fait courir aussi le risque d'un rebond tensionnel avec ses dangers d'accidents cardio-vasculaires et d'accidents vasculaires cérébraux (AVC).

10. Bougez et marchez

Faire de l'exercice physique régulier sous la forme d'une marche quotidienne d'au moins 30 minutes, de piscine ou de vélo plusieurs fois par semaine réduit le risque d'hypertension artérielle en assouplissant les parois des vaisseaux. Cet exercice régulier peut aussi réduire d'un point une tension artérielle déjà installée et diminuer ainsi le nombre de médicaments à prendre contre l'hypertension artérielle.







DIX COMMANDEMENTS NUTRITION


En France, 7 millions de personnes ont de l'hypertension - c'est-à-dire une pression artérielle supérieure à 14/9. On connaît mal les causes de l'HTA, mais certaines habitudes nutritionnelles peuvent la prévenir, voire la faire baisser


1. Eviter le surpoids

La perte de quelques kilos peut améliorer les chiffres tensionnels, et permettre d'alléger l'ordonnance d'un ou deux anti-hypertenseurs. Votre indice de masse corporelle (IMC) peut vous alerter. Pour le calculer , vous devez diviser votre poids (en kg) par votre taille (en m) au carré. Par exemple : 60/(1,65 x 1,65) = 22,03. Si votre IMC est supérieur à 25, vous avez intérêt à faire un régime ! Par ailleurs, une réduction de la masse adipeuse limite la survenue du diabète et de l'hypercholestérolémie, deux des autres principaux facteurs de risques cardio-vasculaires...

2. Deux verres de vin maximum

Deux verres de vin par jour MA-XI-MUM, telle est la quantité autorisée lorsqu'on est hypertendu. Le vin consommé en petite quantité pourrait, en effet, avoir une influence bénéfique sur la pression artérielle. A condition de ne pas faire d'abus ! Cette consommation quotidienne exclut celle d'apéritifs, de digestifs ou de tout autre alcool ! Non seulement l'excès favorise l'hypertension artérielle, mais il annihile les effets protecteurs d'un éventuel traitement médicamenteux.

3. Sel : pas plus de six grammes

Pour rester en bonne santé, il est vivement déconseillé de consommer plus de six grammes de sel par jour. Oubliez donc la salière : beaucoup d'aliments contiennent déjà du sodium caché ! Et lisez attentivement la composition des plats préparés ou des produits industriels... Ils représentent les deux tiers de nos apports en sel journaliers.

4. Jamais de réglisse

La réglisse, sous toutes ses formes, favorise l'augmentation de la pression artérielle. La plante possède en effet une action sur les hormones libérées par les glandes surrénales. Et le plaisir gustatif de la réglisse est très cher payé : il faut attendre plusieurs semaines pour voir disparaître ses méfaits hypertenseurs. En d'autres termes : oubliez ce genre de douceurs !

5. Limiter les graisses saturées

Les graisses saturées dont regorgent le beurre, les produits laitiers entiers, la charcuterie, les viandes rouges, les pâtisseries et autres viennoiseries font grimper vertigineusement les chiffres tensionnels... Limitez leur consommation. En outre, ces lipides augmentent le taux de mauvais cholestérol sanguin (le LDL).

6. Modérer sa consommation de café

C'est un fait : le café peut présenter un effet hypertenseur immédiat après son absorption. La bonne nouvelle, c'est que l'organisme s'y habitue. Aussi, inutile de vous priver de votre café matinal. La mauvaise nouvelle, c'est que, si votre pression artérielle est difficilement équilibrée sous traitement, il faut éviter le petit expresso après le déjeuner !

7. Abuser des fruits et légumes

Les fruits et légumes sont riches en fibres et peu caloriques. Ils contribuent au contrôle du poids et limitent l'augmentation des risques cardio-vasculaires. Mais ils présentent également l'avantage de contenir du potassium, un minéral capable d'équilibrer, en partie, le taux de sodium, justement impliqué dans la hausse de la pression artérielle. Idéalement, le rapport sodium/potassium doit être égal au moins à 1 pour 5 : il faudrait absorber 5 fois plus de potassium que de sodium pour conserver de bons chiffres tensionnels.

8. Cuisiner à l'huile d'olive

Bien que l'on n'ait pas encore identifié avec exactitude les éléments auxquels il convient d'attribuer les effets anti-hypertenseurs des régimes méditerranéens, il semble que l'introduction de l'huile d'olive dans l'alimentation entraîne une diminution de la tension artérielle. Elle permettait de réduire les valeurs systolique (maximale) et diastolique (minimale). On sait également que les lipides insaturés que contient l'huile d'olive sont bénéfiques aux artères en général.

9. Du calcium et du magnésium !

Rien n'est vraiment prouvé, les études actuelles sont insuffisantes pour recommander une alimentation plus riche en calcium ou en magnésium, mais il semblerait qu'une carence en ces nutriments favorise l'augmentation des chiffres tensionnels. Si vous en avalez rarement, optez pour les yaourts nature, plutôt que pour les fromages à pâte dure (ce sont les plus gras)... et mangez de temps en temps un peu de chocolat !

10. Manger des poissons gras

Consommer du poisson gras deux à trois fois par semaine fluidifie le sang et protège des maladies cardio-vasculaires. Vous avez intérêt à privilégier les poissons riches en acides gras oméga-3, comme le hareng, le maquereau, le saumon sauvage, la sardine et la truite. Evitez en revanche les variétés qui contiennent beaucoup de mercure - comme le thon. Ce minéral est toxique pour les reins et élève la pression sanguine.













Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Image Hosted by ImageShack.us

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site