La faute

 

→ La faute est comme le vent : il nous touche mais il n'a pas de forme

→ La faute ne nous précède pas, de façon que nous puissions la fuir ; elle ne marche pas à nos côtés, de façon que nous puissions demander le passage ; mais elle nous suit comme un chien

→ La faute est comme un seul cheveu mais qui peut renverser un boeuf

→ La faute est comme un galet glissant : celui qui ne fait pas attention bute et tombe


→ La faute est comme la sueur entre les omoplates, qui n'est pas à portée de main. On doit s'adresser à une autre personne pour qu'elle essuie


→ La faute qu'on avoue en implorant le pardon se transforme en justice ; la vérité et la justice que nous taisons se transforment en faute

 









Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Image Hosted by ImageShack.us

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site