Pépé/Mémé

Couilles carrées

Une petite vieille s'en va un beau jour à la Banque de France avec un sac plein d'argent.
Elle insiste pour parler avec le Président pour ouvrir un compte. "J'ai, dit elle, un paquet de pognon."
Après un temps de réflexion, un employé l'emmène jusqu'au bureau du Président. Le Président de la banque lui demande combien elle veut déposer et elle lui répond : 165 000 euros, en jetant le sac sur son bureau. Le président est curieux de savoir comment elle a obtenu tout ce liquide, et il lui demande :
- Madame, je suis surpris de vous voir transporter tout ce liquide. Comment avez-vous fait pour l'obtenir.
La petite vieille lui répond :
- Je fais des paris.
- Des paris ? Quels types de paris ?
- Par exemple, je parie 25 000 euros que vos couilles sont carrées.
- Ha ! s'esclaffa le Président, c'est un pari stupide ! Vous ne pourrez jamais gagner un pari de ce genre-là !
- Alors vous acceptez mon pari ?
- Bien sur dit le Président. Je parie 25 000 euros que mes couilles ne sont pas carrées.
Alors, la petite vieille lui dit :
- Etant donné qu'il s'agit d'un paquet d'argent, puis-je revenir demain matin à 10 heures avec mon avocat comme témoin ?
- Bien sur, lui dit le Président confiant.

Cette nuit là, le Président est vraiment nerveux à cause du pari et il passe beaucoup de temps devant un miroir à contrôler ses couilles en les tournant continuellement à droite puis à gauche. Il les contrôle avec attention jusqu'à ce qu'il soit sur qu'elles ne sont pas carrées. Et qu'il va gagner le pari...

Le matin suivant à 10h00 précises, la vieille dame fait son apparition avec son avocat dans le bureau du Président. Elle présente son avocat au président et lui rappelle le pari : "25 000 euros que les couilles du Président sont carrées !"
Le président accepte de nouveau le pari et la petite vieille lui demande de baisser son pantalon de telle sorte que tout le monde puisse voir. La petite vieille scrute attentivement les couilles et demande si elle peut les toucher.
- Bien sur, dit le Président, au fond 25 000 euros c'est une somme et je pense que vous devez être absolument sure.
Au même moment il remarque que l'avocat est silencieusement en train de se taper la tête contre le mur.
Le Président demande à la petite vieille :
- Qu'a donc votre avocat ?
- Rien, à part le fait que j'ai parié 100 000 euros avec lui qu'à 10H00 du matin j'aurai dans mes mains les couilles du Président de la Banque de France.



Secret de longévité

Deux petits vieux se balancent sur leur chaise et discutent de leur jeunesse.

Le premier dit:

- Quel est votre secret pour être aussi en forme aujourd'hui ?
- J'ai jamais fumé, j'ai jamais pris une goutte d'alcool et j'ai toujours limité mes fréquentations. En plus, j'ai toujours fait attention à mon alimentation et je vais fêter mes 90 printemps. Et vous, quel est votre secret pour être aussi en forme que moi ?

- Oh... moi, j'ai fumé toute ma vie plus de trois paquets de cigarettes par jour et j'ai fait des orgies phénoménales toutes les nuits et en plus mon alimentation s'est toujours résumée à des pizzas et du coca.

- Wow, c'est surprenant que vous soyez encore en vie, mais quel âge avez vous ?

- Ce printemps, je fêterai mes 35 ans !!!



Le flacon

C'est un couple de personnes âgées. Monsieur est dans la septantaine et Madame dans la soixantaine.
Ils ont rendez-vous chez le médecin pour savoir si il ne leur serait pas possible d'avoir un enfant.

Au départ, le docteur essaie de les en dissuader, mais à force d'insister, le médecin se laisse convaincre.

Naturellement, les risques liés à l'âge font que c'est la conception in vitro qui sera choisie.
À cet effet, le médecin fournit au Monsieur un flacon qu'il est censé remplir avec du sperme. Ceci dans le but d'évaluer la qualité de la semence.

Monsieur est donc conduit dans une salle contiguë de la salle de consultation pour qu'il procède à une bonne éjaculation.
30 minutes passent, au terme desquelles le vieux monsieur ouvre la porte et demande à sa femme de venir le rejoindre.

L'attente continue ensuite : Trois quart d'heure, puis une heure...

Finalement, au bout d'une heure et quart, le vieux monsieur revient dans le bureau du médecin, en tenant son petit flacon vide, et avec un air bien embarrassé :

- J'ai essayé avec ma main droite pendant une demi-heure, puis avec ma main gauche pendant une autre demi-heure, sans y arriver. Ensuite, je l'ai tenu à la base pendant que ma femme le tirait à l'autre bout des deux mains pendant encore 15 minutes.

Ma femme a même enlevé son dentier et en a enserré le bout mais toujours sans succès.

Essayez vous-même, vous verrez bien : Impossible de venir à bout de ce satané couvercle.



Le cadeau de Noël

Grand-mère demande à sa petite-fille :

- Qu'est-ce que tu veux comme cadeau de Noël ?

- Une pilule contraceptive! répond la fillette.

- Quoi ?!!!

- Mamie, réfléchis: j'ai déjà cinq poupées, ça suffit !


Bronzage intégral

Il était une fois, un gars qui prenait grand soin de son corps. Il levait des haltères et courait son 10 kilomètres tous les jours. Il mangeait bio, prenait des vitamines, se couchait tôt, ne buvait pas et ne fumait pas non plus.

Bref, une belle bête...

Un beau matin, alors qu'il s'admirait dans son miroir, il eut un choc en réalisant qu'il était entièrement bronzé à l'exception de son pénis.
Il décida de corriger cette anomalie sur le champ.
Il se rendit à la plage, trouva un petit coin pas trop fréquenté et se recouvrit de sable sauf son instrument qu'il laissa découvert pour le faire bronzer.

Deux vieilles dames se promenant sur la plage remarquèrent la chose et l'une d'elles, au bord de la crise de nerfs, s'écria:
- Il n'y a vraiment pas de justice en ce bas monde !
- Que veux-tu dire ? lui demande sa commère !

Écoute cela, lui dit la première :

- Quand j'avais 10 ans, j'en avais peur

- Quand j'avais 20 ans, j'en étais curieuse.

- Quand j'avais 30 ans, j'en profitais.

- Quand j'avais 40 ans, j'en demandais.

- Quand j'avais 50 ans, je payais pour en avoir.

- Quand j'avais 60 ans, je priais pour en avoir.

- Quand j'avais 70 ans, j'avais oublié que ça existait.

- Et maintenant que j'ai 80 ans, les maudites, elles poussent à l'état sauvage !

Pour voir d'autres blagues main 


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Image Hosted by ImageShack.us

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×